vendredi 12 novembre 2010

T'as ton écharpe ?

Comment ouvrir une rubrique des must-have autrement qu’avec l’indispensable, l’irremplaçable, l’incontournable, j’ai nommé : l’écharpe de portage ?
Indispensable dis-tu ? Vitale, oui ! Pour la maman parisienne, en tout cas.
Ou alors tu peux aussi décider de ne plus sortir de ton appartement après l’arrivée du lardon. Et dire adieu à tes soirées. Et à tes journées aussi, surtout si tu as eu la maladresse comme moi de fabriquer un lardon RGO-régurgitateur. En fait dans ce cas-là, le mieux c’est de le vendre, le lardon.
Donc, pour résumer, si tu habites à Paris, que tu veux conserver un minimum de vie sociale ou de vie tout court MAIS  que tu ne souhaites pas vendre ton lardon, alors achète une écharpe. Toudessuite. S’il ne devait y avoir qu’un achat à faire ce serait celui-là. Bon, sauf qu’en vrai en bonne maman bobo parisienne, tu as aussi acheté le combi poussette 3 en 1 avec la nacelle, le siège auto adaptable sur la poussette et le hamac pour quand il sera plus grand. Et que quand il sera plus grand tu achèteras -malgré tes bonnes résolutions de limiter les achats pour lardon- une poussette canne ultra-légère et pliable, contrairement à ton tank des premiers mois. Je reviendrai plus tard sur ces must-have complémentaires.
Mais revenons-en à nos écharpes. Non ce n’est pas seulement un accessoire ultra-tendance-ultra-bobo. Pourquoi indispensable ? Mais parce que :
1)   Le congé maternité, en général, n’est dévolu qu’à la maman. Ce qui signifie que le Papa, en-dehors des quelques jours de congés paternité (que tu  l’obligeras à poser sans négociation, soit dit en passant), n’est pas là pendant tes premiers temps de galère d’apprentissage avec le lardon. Et donc ? Situation n°1 : tu es seule, dans ton minuscule appartement sans ascenseur avec une porte trop petite pour que la poussette-tank passe sans être repliée. Tu n’as pas respiré l’air extérieur depuis 2 jours et ton frigo est absolument complètement vide. Jusqu’ici tout va bien, tu te débrouilleras avec le reste de biscuits apéros tout mous dans le placard. Ce menu alléchant établi, tu te rappelles que tu n’as pas changé le lardon depuis plus de 2 minutes, il faut donc recommencer. Et là, horreur, malheur, c’est la dernière couche ! Tu tournes bien toutes les solutions dans ta tête, les vieux slips de ton cher et tendre tu y a bien pensé mais l’étanchéité te semble trop sommaire … il va falloir sortir. Récapitulatif de la situation : une jeune maman qui restera affublée d’un demi-neurone tant qu’elle allaitera (et qui dit aïe à chaque mouvement je te rappelle), un lardon qui tient même pas sa tête, une porte étroite, un escalier = comment tu fais avec ton tank pour t’en sortir en moins de ¾ d’heure ? Mets le lardon dans l’écharpe, attrapes ton sac  et files au Monop (le tout sans dire aïe vu que l’écharpe c’est tout confortable que le poids de ton lardon tu le sens même pas). 5 points pour l’écharpe.
2)   En arrivant au coin de ta rue, tu te rends compte que le lardon s’est endormi. 10 pas, tu as fait. 10 points gagnés pour l’écharpe de portage : elle endort le lardon ! Sisi, testé et approuvé par nous-mêmes dans grand nombre de situations, mêmes extrêmes. Genre pendaison de crémaillère à 50 personnes dans 60m². ça braille, ça picole tout autour, et dedans, ça dort. Et hop, 20 points supplémentaires pour l’écharpe.
3)     Situation n°2 : tu dois prendre le métro. Bah voilà. 10 points bonus pour l’écharpe.
4)     Situation n°3 : il est 19h30. Il est comment le lardon ? Il pleure. Comme tous les soirs. Ton cher et tendre et toi-même pensent sérieusement appeler le SAV pour savoir s’il est encore possible de rendre le lardon. Comme tu connais la réponse, le mieux c’est peut-être de le mettre dans l’écharpe. 25 points.  Attention quand même, je ne garantis pas les modèles de lardons sur qui ça ne marche pas. Nous ça a toujours très bien marché, aucune crise de pleurs qu’on n’ait jamais su calmer rapidement. Seul problème de notre modèle : ça ne fonctionne que debout et en mouvement…
5)     Super bonus spécial pour l’écharpe destinée aux lardons régurgitateurs : j’ai chez moi un modèle RGO (traduisez : modèle qui chouine et qui tâche). L’écharpe et tout ce qui contient et rassure en général (comme l’emmaillotage par exemple) sont merveilleusement utiles pour ces lardons plein d’acidité dans leur petit gosier. Lardon rassuré = lardon apaisé = maman enfin déculpabilisée de ne pas pouvoir faire grand-chose pour sa petite merveille.
Total : 60 points et un super bonus pour l’écharpe de portage. Quoi sur quelle échelle ?
Pour ce qui est des modèles d’écharpe, moi je n’en n’ai jamais testé d’autre que celle de JPMBB (jeportemonbebe.com. C’est pas trop chou cette vidéo d’intro ?), qui a le grand avantage d’être un peu élastique et donc de pouvoir se nouer AVANT de mettre le lardon dedans. Hyper rassurant pour les jeunes mamans pas très habituées à avoir un bébé dans les mains (et hyper confortable aussi, le stretch, pour les micro-lardons tout neufs). Pour les parisiennes, ils font des ateliers gratuits pour apprendre à faire les nœuds. Moi j’y suis allée avec mon énorme ventre du 9ème mois et j’ai quand même tout bien appris.
Comme des tas d’autres sortes d’écharpes existent (notamment pour quand le lardon grandit), je te laisse faire un petit benchmark pendant tes heures de boulot :
et bien sûr et toujours, les innombrables forums sur le sujet : tapes « ki c ki peu me dire keski fo prendre come mark et taille pour l’écharpe ? » dans ton moteur préféré.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire